Ai’ta: un procès peut en cacher un autre

rassemblement de soutienLundi dernier a été rendu le délibéré du procès mettant en cause un militant d’Ai’ta, accusé d’avoir dégradé des panneaux signalétiques à Fouesnant. Au final, en lieu et place des 7500€ demandés, Padrig (et donc le collectif) écope d’une amende de 600€. Une amende élevée pour un simple autocollant certes, mais aussi un camouflet Lire la suite

Procès politique pour Ai’ta!

Ai'taDepuis des années, le collectif Ai’ta! milite pour la valorisation de la langue bretonne dans les lieux publics et notamment sur les panneaux routiers, à la Poste et à la SNCF. Collectif de désobéissance civile, celui-ci a complété efficacement l’action politique de nombreux élus et a même obtenu certaines réussites comme la bilinguisation de la Poste de Carhaix.  Lire la suite

L’UDBy en soutien à l’hôpital de Carhaix… 4 ans après!

proces-militants-carhaixL’UDB Jeune était présente le 5 janvier dernier devant la Cour d’appel de Rennes pour soutenir deux militants en faveur du maintien de l’hôpital de Carhaix. Ces derniers sont accusés de dégradations et d’incendie (pneus) lors d’une action à la sous-préfecture de Châteaulin en 2008. Jugés en première instance à 150€ d’amende, le parquet a estimé la peine trop légère et a fait appel. Ils risquent aujourd’hui 4 mois de prison ferme pour l’un et 6 mois de sursis et Lire la suite

Soutien à Josselin et Jonathan

proces-16-mars-2011-hdMercredi 16 mars 2011, deux militants du collectif « 44=BREIZH » passeront en appel de leur procès faisant suite à des accusations de barbouillage d’un panneau Pays de la Loire.

Le 15 novembre 2008, les deux militants s’arrêtent prendre des clichés d’un panneau tagué en se rendant à Nozay pour une manifestation. Ils sont alors arrêtés par la Lire la suite

L’UDB-Yaouank de nouveau solidaire des 6 jeunes « inculpés » de Nantes

maquetteprocesbarbouilleurs6-v21Lundi 9 mars 2009, les Jeunes de l’UDB s’élevaient contre la peine disproportionnée infligée aux 6 « inculpés de la réunification » : 30000€ de réparation, 2 mois de prison avec sursis et 100 heures de Travaux d’Intérêt Général. Ils rappellent que 3 des 6 jeunes avaient déjà passé près de 40h en garde à vue… pour un simple barbouillage !

Par ailleurs, les Jeunes de l’UDB ne peuvent s’empêcher de constater que ce procès tombe en pleine période  Lire la suite