La contraception, un droit pour tous

La contraception, un droit pour tous

Réaction de l’UDBJeunes après la publication de l’article Pilule du lendemain: « Allez ailleurs, le pharmacien est un peu contre » publié par l’Express le 30 juillet 20161.

Le refus, par certains pharmaciens, de fournir un moyen de contraception d’urgence, comme à Rennes, est tout simplement scandaleux. La loi du 4 juillet 20012 est claire, l’Article L. 5134-1.I précise bien que « Le consentement des titulaires de l’autorité parentale ou, le cas échéant, du représentant légal n’est pas requis pour la prescription, la délivrance ou l’administration de contraceptifs aux personnes mineures. La délivrance aux mineures des médicaments ayant pour but la contraception d’urgence et qui ne sont pas soumis à prescription médicale obligatoire s’effectue à titre gratuit dans les pharmacies selon des conditions définies par décret. »

Lire la suite