Hôpitaux bretons en danger : le PS et LR détruisent notre système de santé !

 

Les personnels des hôpitaux bretons se sont mis en grève mardi 8 novembre pour dénoncer le plan dévoilé par le gouvernement socialiste consistant à supprimer 22 000 postes et 16 000 lits dans des hôpitaux français. Cette mesure de la Loi de Financement touchera bien évidemment aussi les hôpitaux bretons déjà gravement en crise après plus de dix ans de compression budgétaire.

 

app-co

L’UDB Jeunes dénonce la mauvaise gestion de notre service public de santé et la crise des établissements sanitaires et sociaux qui en résulte en Bretagne :

  • Suppression de plusieurs milliers de personnels dans tous les hôpitaux depuis des années
  • Sous effectifs chroniques dans les services de soin et médico-sociaux
  • Numerus clausus trop bas pour répondre aux besoins en personnels
  • Sous-financement des hôpitaux depuis de nombreuses années
  • Suppressions de lits

Lire la suite

La contraception, un droit pour tous

La contraception, un droit pour tous

Réaction de l’UDBJeunes après la publication de l’article Pilule du lendemain: « Allez ailleurs, le pharmacien est un peu contre » publié par l’Express le 30 juillet 20161.

Le refus, par certains pharmaciens, de fournir un moyen de contraception d’urgence, comme à Rennes, est tout simplement scandaleux. La loi du 4 juillet 20012 est claire, l’Article L. 5134-1.I précise bien que « Le consentement des titulaires de l’autorité parentale ou, le cas échéant, du représentant légal n’est pas requis pour la prescription, la délivrance ou l’administration de contraceptifs aux personnes mineures. La délivrance aux mineures des médicaments ayant pour but la contraception d’urgence et qui ne sont pas soumis à prescription médicale obligatoire s’effectue à titre gratuit dans les pharmacies selon des conditions définies par décret. »

Lire la suite

Langues régionales. L’UDBJeunes répond au député Michel Lesage

118x118-lOK

Après l’opération chaises vides pour les langues régionales réalisée, l’UDBJeunes a reçu un courrier de la part du député de Saint-Brieuc Michel LESAGE. Nous lui retranscrivons dans cet article notre réponse. Lire la suite

La politique de la chaise vide contre les langues de Bretagne (et pas seulement…)

En breton plus bas

Au début de l’année, le député du Morbihan Paul Molac a déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à assurer la survie et la reconnaissance des langues minorisées, parmi lesquelles le breton et le gallo.IMG_20160416_145355.jpg

Lire la suite

Donnons à la Bretagne les moyens de réaffirmer sa vocation maritime

Cette tribune a été rédigée par notre néo-brestoise Gaëlle L’Amoulen. L’économie maritime, délaissée par l’Etat centralisé, reste l’un des enjeux essentiels dans une Bretagne autonome et réunifiée. 

Gaëlle L’Amoulen

 

Décider au pays afin de développer davantage les énergies marines renouvelables

Si le pays de Brest, notamment, se positionne sur le marché des énergies marines (hydrolien et éolien off-shore), c’est avant tout, non pas grâce à l’Etat, mais grâce aux collectivités territoriales qui ont investi dans des infrastructures. Ainsi, la région Bretagne apporte 70% de ces financements. C’est bien grâce à la volonté de la région que ces chantiers d’ampleur voient le jour.

Seulement, la bonne volonté ne suffit pas pour agir efficacement. Cela nécessite des moyens. Or, le centralisme français entraîne un retard de décision dans la définition des zones d’implantation des prototypes (des années de procédure). Par conséquent, nous prenons du retard.

Lire la suite

S’engager pour l’autonomie: une bonne résolution pour 2014!

DSCN0786L’année 2013 s’est achevée dans les slogans des manifestations en Bretagne. La reprise du symbole historique des bonnets rouges par les contestataires, de milieux sociaux variés, montre qu’une large partie du Peuple breton a conscience de sa singularité, au-delà du milieu militant habituel. Elle est un Lire la suite

Salaire minimum en Allemagne: un progrès pour tous les salariés européens

Point-clé des négociations entre sociaux-démocrates et conservateurs pour la formation d’une coalition, la création d’un salaire minimum en Allemagne semble à présent assurée.

En bleu, le PIB, en rouge, le taux de pauvreté: la reprise de la croissance en Allemagne s'est accompagnée d'une augmentation de la pauvreté ces dernières années.

En bleu, le PIB, en rouge, le taux de pauvreté: la reprise de la croissance en Allemagne s’est accompagnée d’une augmentation de la pauvreté ces dernières années.

Le débat se concentre donc sur le montant (on parle actuellement de 8,50 euros l’heure) et la date d’application du futur salaire minimum. Selon la Bundesbank elle-même, plus de 15% des travailleurs allemands sont payés moins de 8,50 euros de l’heure aujourd’hui; la mesure est donc loin d’être symbolique, et verrait s’améliorer le quotidien de plus de cinq millions de personnes. Les milieux patronaux ne manquent pas d’agiter la menace de Lire la suite

Succès de la réunion de lancement du collectif « du breton à la fac de Nantes »

LogoLe collectif pour l’enseignement du breton à l’Université de Nantes a tenu sa première réunion hier soir. Avec une trentaine de participants, de tous âges, étudiants ou non, dont de nombreux responsables associatifs ou politiques, le collectif peut déjà compter sur des soutiens solides. Restait à se mettre d’accord sur une revendication précise et sur les modes Lire la suite

L’UDBJeunes appelle à se rassembler à Quimper pour défendre l’emploi en Bretagne

 décidons en BretagneL’UDBJeunes répond favorablement à l’appel du collectif « Vivre, travailler, décider en Bretagne » et sera présent à Quimper pour le rassemblement du samedi 2 novembre. L’écotaxe, mesure injuste et inadéquate étant à ce jour suspendue, c’est pour la défense de l’emploi et une volonté d’autonomie que les militants de l’UDBJeunes seront dans la rue.

Lire la suite

Koulmig 24 – Tous au boulot le dimanche : une belle arnaque

koulmiglogoMalgré une interdiction du tribunal de commerce de Bobigny, quatorze magasins Castorama et LeRoy-Merlin ont défié la loi en ouvrant leurs portes le dimanche 29 septembre 2013. Et quand le capital fait pression et se sent capable de braver la loi, que fait le gouvernement ? Il ouvre une « discussion pour faire évoluer les choses » sur la question du travail le dimanche !

Jean-Paul Bailly, ancien directeur de la Poste, a été missionné pour « éclairer les enjeux de l’ouverture de certains commerce ». Ce choix est pour le moins étonnant au vu de Lire la suite