La politique de la chaise vide contre les langues de Bretagne (et pas seulement…)

En breton plus bas

Au début de l’année, le député du Morbihan Paul Molac a déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à assurer la survie et la reconnaissance des langues minorisées, parmi lesquelles le breton et le gallo.IMG_20160416_145355.jpg

Ce projet comportait quelques dispositions visant à faciliter le soutien des collectivités locales aux écoles associatives laïques et gratuites d’enseignement immersif en langues régionales, et donnait la possibilité aux régions de systématiser une signalétique bilingue.

Malgré des avis positifs lors des débats, le texte a été rejeté comme le souhaitait le gouvernement, par un artifice de procédure permettant de faire voter des députés absents. Car des absents, il y en avait… seuls 3 députés bretons avaient pris la peine de participer à ce débat !

Dans quel genre de démocratie les élus du peuple ont peur de voter en conscience et préfèrent ne même pas se montrer à l’Assemblée pour ne pas déplaire au gouvernement en place ? Bien entendu, cette remarque n’est pas uniquement valable pour le thème des langues régionales. On se souvient notamment avec amertume de l’adoption de l’article 1 de la proposition de loi constitutionnelle visant à intégrer l’Etat d’urgence dans la Constitution, voté le lundi 8 février par un hémicycle… aux trois-quarts vides !

L’UDB Jeunes a décidé de dénoncer ce double jeu d’une manière humoristique, en déposant des chaises vides devant la permanence du député de Saint-Brieuc Michel Lesage. En espérant que l’élu, piqué au vif, se reprendra et défendra à l’avenir plus sérieusement les langues du territoire qu’il est censé représenter !


E penn-kentañ ar bloavezh e oa bet kinniget un danvez-lezenn er Vodadenn vroadel gant Paul Molac evit ma vefe gwarezet hag anavezet ar yezhoù minorelaet, ar brezhoneg hag ar gallaoueg en o zouez. E-barzh ar raktres-mañ e oa un nebeud kinnigoù evit aesaat skoazell ar strollegezhioù lec’hel d’ar skolioù kevredigezhel laik ha digoust a gelenn dre soubidigezh en ur yezh rannvroel, hag ivez evit reiñ an aotre d’ar rannvroioù da sistematizañ ur panellerezh divyezhek.

Daoust d’ar savboentoù pozitivel e-pad an divizoù e oa bet nac’het an destenn evel ma felle d’ar gouarnamant, a-drugarez d’un dro-gamm e-barzh an argerzhadur hag a aotree kannaded ezvezant da votiñ. Rak kannaded ezvezant a oa e-leizh… tri c’hannad breton hepken o doa «strivet» evit kemer perzh en divizoù-mañ !

E-barzh peseurt demokratelezh o dez aon dilennidi ar bobl da votiñ e koustiañs ha kavout gwelloc’h chom hep diskouez beg o fri er Vodadenn evit nompas displijout d’ar gouarnamant o ren ? Evel-just, estreget evit tem ar yezhoù rannvroel e talvez ar vurutelladenn-mañ. Soñj hon eus c’hwerv un tamm da skouer eus dougidigezh mellad 1 ar c’hinnig lezenn vonreizhel evit ebarzhiñ ar Stad a zifrae er Vonreizh, votet d’al Lun 8 a viz C’hwevrer gant un hantergelc’h… goullo evit an tri-c’hard anezhañ !

UDB Yaouank en deus divizet diskuliañ an doubl jeu-mañ en un doare fentus, o lakaat kadorioù goullo dirak burev-pad kannad Sant-Brieg, Michel Lesage. Gant ar spi e vo broudet an dilennad hag en em lakaio en dazont, en un doare siriusoc’h, da zifenn yezhoù ar vro ez eo sañset bezañ an dileuriad !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s