Vers la reconnaissance de l’État palestinien par la France ?

L’ UDB Jeunes se réjouit du vote de la résolution intervenu hier en faveur de la reconnaissance d’un État palestinien par la France. 6a00d83452c51b69e200e54f5de22b8833-500wi

Par 339 voix pour, 151 contre, 68 députés ne prenant pas part aux votes et 16 s’étant abstenus, les députés « invite[nt] le gouvernement à reconnaître l’État de Palestine en vue d’obtenir un règlement définitif du conflit« . Cette prise de position, attendue, va dans le sens d’une prise en compte du drame humain qui se déroule depuis maintenant plus de 60 ans au Proche-Orient. Le gouvernement français avait bien besoin qu’on le lui rappelle puisqu’ en juillet dernier, François Hollande exprimait «la solidarité de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza» ainsi qu’un laisser-faire coupable : « Il appartient à l’État d’Israël de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces ».

Un ou deux États ?

Les députés affirment également par ce vote que « la solution des deux États, promue avec constance par la France et l’Union européenne, suppose la reconnaissance de l’État de Palestine aux côtés de celui d’Israël« . Nous nous interrogeons néanmoins sur le réalisme de cette solution. En effet, l’éclatement géographique des populations et territoires palestiniens semble difficilement compatible avec cette solution à deux États.

Une autre solution envisageable serait alors un seul État, où Palestiniens et Israéliens auraient exactement les mêmes droits car plus qu’un État, c’est de droits dont ont besoin les Palestiniens. Cette omission fréquente explique en partie les échecs du processus de paix qui sont le fruit d’une erreur d’analyse persistante : le conflit israélien n’est pas un conflit religieux mais politique. C’est la domination politique et économique écrasante d’une puissance coloniale, c’est l’affrontement de la troisième plus grande armée du monde contre un peuple sans armée. A cet égard, reconnaître la Palestine comme un État est la moins mauvaise solution pour contraindre l’État israélien à abandonner cette rhétorique et changer sa politique meurtrière, non-constructive et électoraliste.

Solidaires avec le peuple palestinien, l’UDB Jeunes invite le gouvernement à suivre sans délai la position des députés français.

(Pour approfondir cette réflexion, vous pouvez vous procurer le Peuple Breton du mois de décembre qui y consacre un sujet.)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s