L’UDB Jeunes en Corse pour les rencontres d’été de R&PS

stand du PBL’UDB Jeunes vient de participer à la XIXème université d’été de Régions et Peuples Solidaires (R&PS), la fédération qui regroupe les partis opposés au centralisme français. Cette année, l’accueil était assuré par nos camarades corses du PNC (Partitu di a Nazione Corsa), parti de l’ancien député européen François Alfonsi.

Gilles Simeoni a accueilli les congressistes à la mairie de Bastia. Ce jeune maire, du courant nationaliste opposé à la violence politique, incarne les espoirs de victoire de Femu a corsica. Cette alliance de partis nationalistes modérés, en pointe sur les questions sociales et environnementales, n'a fait que se renforcer en Corse ces dernières années.

Gilles Simeoni a accueilli les congressistes à la mairie de Bastia. Ce jeune maire, du courant nationaliste opposé à la violence politique, incarne les espoirs de victoire de Femu a corsica. Cette alliance de partis nationalistes modérés, en pointe sur les questions sociales et environnementales, n’a fait que se renforcer en Corse ces dernières années.

Nous retiendrons de cette université d’été des débats passionnants sur la situation politique et l’avenir de notre mouvement, l’ouverture aux partis anticolonialistes des pays dits d’Outre-Mer – Jean-Jacob Bicep monte une structure pour les regrouper au sein de R&PS – et une volonté forte chez beaucoup de participants d’entamer un nouveau cycle en se présentant eux-mêmes sur leurs valeurs et leurs projets. L’exemple corse est encourageant. Bastia a élu un maire nationaliste aux dernières municipales et ce sont les thèmes de nos camarades qui animent le débat sur le logement, l’accès à la terre, l’environnement, la langue…

Au moment où le gouvernement français assume plus ouvertement que jamais son mépris des électeurs en accélérant une politique libérale et antisociale, et en renonçant à la promesse de décentralisation, il est essentiel que les partis de Régions et Peuples Solidaires se fassent mieux entendre en proposant une alternative globale : celle d’une économie, de sociétés, de cultures renouant avec leur territoire et leur environnement au sens large, pour reconstruire des solidarités concrètes et mettre en oeuvre les solutions aux crises économique, écologique et politique.

intervention Belkacem Lounès

Belkacem Lounès, du Congrès mondial Amazigh (CMA) a dénoncé dans son discours « une autre extrême-droite »: celle des islamistes, qui « fait monter le FN, même parmi les immigrés nord-africains, notamment ceux qui ont fui l’Algérie à cause des crimes des fanatiques religieux ». Pour lui, islamisme et extrême-droite classique sont deux formes de fascisme qui se renforcent mutuellement.

Intervention Anne-Marie Hautant

Anne-Marie Hautant est intervenue sur le thème des méthodes de l’extrême-droite au pouvoir: mensonge, isolement, propagande, sabotage des associations créatrices de lien social… Anne-Marie Hautant est conseillère municipale à Orange, où elle s’oppose au maire Jacques Bompard (ex-FN). Après 20 ans d’extrême-droite au pouvoir, « Orange est la ville avec le plus haut taux de chômage du Vaucluse », et la stratégie de division de la municipalité n’a fait que renforcer la délinquance, que Jacques Bompard utilise comme thème de campagne. Selon Anne-Marie Hautant, « François Mitterand a instrumentalisé l’extrême-droite pour que les grands partis gardent le pouvoir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s