Notre-Dame-des-Landes: pour un referendum

transLes événements récents autour de la question de l’aéroport de Notre-Dame des Landes qui ont été ponctués d’une grande violence entre opposants et partisans au projet sont la preuve qu’un fossé s’est creusé entre les élus et une partie de la population. Pour l’UDB Jeunes, cette situation est la conséquence d’un manque de démocratie qui risque d’affecter durablement la vie politique locale et plus largement la confiance des citoyens dans leur capacité à prendre des décisions sur leur territoire.

Si un débat public à déjà eu lieu en 2002-2003, force est de constater qu’il ne s’agissait pas d’un réel exercice de démocratie. Avant même la fin des débats, le conseil régional des « Pays-de-la-Loire » votait déjà le budget nécessaire au syndicat chargé de mettre le projet sur pied. Rien d’étonnant dans ces conditions qu’une journaliste écrive à l’époque « Difficile en effet de faire croire à une véritable démarche démocratique quand on doit se prononcer sur un projet dont l’étude déjà très ancienne est enfouie sous une compilation de documents administratifs et définitifs »(1).

A l’époque, les débats se sont confrontés à des salles parfois trop petite pour accueillir une foule majoritairement opposée au projet. En témoignent les contributions citoyennes sélectionnées et publiées sur le site du débat public sur le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes dont 81 % sont opposées à l’aéroport ou doutent de sa pertinence. Par ailleurs, la communauté de commune d’Erdre et Gesvre et même Jean-Pierre Fougerat, député maire favorable au projet avaient soulignés le lacunes et la faiblesse du dossier présenté pour le débat public. Pourtant le projet à été tout de même de nouveau acté en 2003.

Si les élus favorables à l’aéroport répètent aujourd’hui à qui veut bien l’entendre que « celle et ceux qui ont fait part de leur désaccord se sont exprimés »(3), qu’un débat à déjà eu lieu, nous considérons pour notre part que laisser le citoyen s’exprimer est une chose mais l’entendre et l’écouter en est une autre.

Nous nous étonnons également que des responsables politiques puissent mettent en avant une prétendue approbation des citoyens en se basant sur le constat d’un vote renouvelé pour des majorités favorable au projet. Chacun sait pourtant qu’une élection n’est pas un référendum mais un vote sur la base d’un programme politique bien plus large qu’un simple « oui » ou « non » à un équipement aéroportuaire.

Au vu de la situation, les habitants des collectivités concernées par l’aéroport n ‘ont pas besoin d’une commission qui n’a pour seul but que de « poursuivre le dialogue dans chacune des étapes de la réalisation du projet » (4). La question n’est pas comment faire passer la pilule mais comment renouer les liens de confiance entre élus et population sur ce sujet. Pour l’UDB Jeunes, la solution la plus évidente au vu des troubles que crée ce projet est de mettre en place un référendum sur les régions administratives « Bretagne » et « Pays-de-la-Loire ». Il ne s’agit pas de renier la démocratie représentative mais de reconnaître que la situation ne pourra pas évoluer sans un choix populaire clair et centré sur la question du schéma aéroportuaire.

(1) Ouest-France 15/01/03 : http://acipa.presse.free.fr/Articles/of20030115_1.jpg

(2) Presse-Océan 07/03/2003 : http://acipa.presse.free.fr/Articles/po20030307-2.jpg

(3) Michèle Gressus, maire de Bougenais et Vice-Présidente de Nantes Métropole :http://fr.calameo.com/read/0000002696b727c78eeab

(4) Le Parisien (30/11/12) http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/nd-des-landes-premiere-reunion-a-matignon-de-la-commission-de-dialogue-30-11-2012-2368889.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s