Clara Levrel, suppléante sur Nantes-Rezé

claraClara Levrel, soeur de Marie précédemment présentée,  est suppléante de Yann Quéméneur, artiste peintre, sur la circonscription de Nantes-Rezé, et bénéficie du soutien d’EELV dont un député (François de Rugy) et un sénateur (Ronan Dantec). Voici ce qu’elle dit de son parcours.

Je m’appelle Clara Levrel. J’ai 21 ans et je suis étudiante en licence de biologie animale à l’Université de Nantes, ville où je suis née. Je milite avec l’UDB depuis presque un an et demi.

Je dois mon profond attachement à la Bretagne, à ses valeurs et à sa culture à mes origines familiales paternelles. Très tôt, j’ai ainsi pu découvrir l’extrême richesse d’une région dont je sens aujourd’hui qu’il est urgent qu’elle soit non seulement préservée mais encore reconnue et valorisée. Je dois également à l’ensemble de ma famille, militante et engagée, de m’avoir sensibilisée aux valeurs de gauche depuis mon enfance. En m’engageant à l’UDB, j’ai pu conjuguer ces deux héritages et me sentir ainsi pleinement cohérente dans les luttes que je mène avec mes camarades : une lutte de gauche à échelle humaine, de tous les jours mais aussi une identité bretonne parmi et avec les autres.

J’aspire pour la Bretagne et pour les différentes régions de France à une gestion plus autonome et plus démocratique, au développement de principes écologiques fondamentaux et essentiels. J’aspire de même à une société plus juste et plus équitable dans laquelle seraient abolis les abîmes qui se sont creusés depuis cinq ans (et bien plus) de politique nationale menée par un gouvernement de droite, entre ceux qui détiennent l’argent et les travailleurs qui le produisent et qui se paupérisent pourtant d’année en année. J’aspire à une société dans laquelle l’éducation serait élevée au rang des priorités afin que les jeunes puissent étudier dans des conditions décentes. Par ailleurs, persuadée qu’une nation se construit sur les valeurs fondamentales de l’égalité et de la fraternité et de la solidarité – valeurs si souvent citées et si souvent oubliées pourtant – je suis donc sensible au sort réservé aux sans-papiers et révoltée de constater qu’en France, on expulse, on discrimine, on juge et on condamne celles et ceux qui ont choisi de vivre sur notre territoire.

J’ai grandi dans un milieu culturel riche et pluriel et tous ces horizons m’ont permis de m’ouvrir aux autres, à leurs difficultés et à leurs espoirs.

En m’engageant à l’UDB, j’ai su que j’allais pouvoir m’engager dans toutes ces luttes et combats puisqu’ils sont au cœur de son programme politique. Aucun parti n’avait réussi jusqu’à présent à réunir tous les combats qui me sont chers avant l’UDB. Il m’a semblé ensuite et en conséquence naturel et logique de poser ma suppléance aux législatives de 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s