Marie Levrel, candidate sur Nantes-Carquefou

MarieComme prévu (voir ici), nous commençons notre série de portraits de candidat(e)s par celui de Marie Levrel, candidate de la circonscription de Nantes-Carquefou. Marie est titulaire et candidate pour la première fois. Elle nous explique son parcours.

Je m’appelle Marie Levrel, j’ai grandi en banlieue nantaise. J’aurai 25 ans ce mois-ci.  Étudiante en Master de Lettres Modernes, et également assistante d’éducation dans un collège de la périphérie nantaise, j’espère passer les concours de l’Éducation Nationale, et devenir conseillère principale d’éducation dans les années à venir.

Issue d’une famille de syndicalistes et de militants de gauche où la question bretonne a toujours été très présente, j’ai eu la chance d’être sensibilisée très tôt aux enjeux sociétaux et économiques. Politisée depuis toujours, mon engagement personnel a véritablement commencé lors de la présidentielle de 2002. Après avoir été engagé dans un parti de  gauche, j’ai décidé de rejoindre l’Union Démocratique Bretonne en septembre 2010, lors du mouvement contre la réforme des retraites.

Je suis désormais vice-porte-parole de l’UDB jeunes, et trésorière de la section de Nantes. Mon engagement au sein de l’UDB est motivé par mon profond enracinement à gauche, une volonté de gestion du territoire plus démocratique et plus autonome, et le sérieux désir d’une société plus écologique. Être à l’UDB m’a permis de m’épanouir politiquement dans un parti à échelle humaine où règne une véritable éthique démocratique.

Ayant passé ces dernières années dans une république dirigée par l’injustice, l’engagement politique et l’action collective sont des bases fondamentales pour moi. Salariée depuis le début de mes études, je connais la précarité, des jeunes, des moins jeunes, et j’ai appréhendé grâce à ces expériences la paupérisation d’une population sinistrée par des années de gouvernance à droite. La logique générale du gouvernement Sarkozy a sacrifié la jeunesse  par le biais de  réformes ulta-libérales et ultra-sécuritaires. Solidaire des organisation d’aides aux primo-arrivants, je suis particulièrement révoltée par le traitement réservé aux Roms, et aux immigrés. Le combat féministe est également  primordial pour moi, ainsi que la lutte contre la xénophobie et l’homophobie.

La solidarité, les combats de gauche, l’autonomie régionale, l’écologie et la démocratie sont donc les piliers de ma candidature aux législatives de 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s