Rassemblement pour la réunification

photo-4Les militants de l’UDB Jeunes ont participé hier à un rassemblement devant le conseil général de Loire-Atlantique initié par le collectif 44=BREIZH afin d’obtenir des réponses claires de Philippe Grosvalet sur la question de la réunification. Depuis le départ de Patrick Mareschal de la présidence de cette institution et l’arrivée de Philippe Grosvalet, la considération donnée à la possibilité d’une décision démocratique sur l’unité de la Bretagne e considérablement régressée. Lors de son élection, le nouveau président du conseil général a rejeté ce débat à des instances nationales voir européennes (sic) pour trancher la question se dégageant ainsi de toute responsabilité. Il est particulièrement étonnant que le département de Loire-Atlantique n’ai pas de position claire sur le sujet étant donné qu’il fait parti des premiers concernés par ce débat. Il faut également signaler, comme le rappelle le collectif 44=BREIZH, que les vœu pour la réunification depuis 2001 ont été votés par la même majorité départementale et par des conseillers généraux pour la plupart toujours en poste aujourd’hui. Il semble donc clair que le conseil général doit poursuivre une politique volontariste pour aller vers la réunification, c’est une question de cohérence dans leurs prises de décisions.

L’UDB Jeunes tient également et plus largement  à rappeler que la réunification de la Bretagne est un combat politique qui n’a pas à être mis en concurrence dans une prétendue échelle d’importance des causes ou des revendications. Le combat pour la réunification, porté depuis plus de 40 ans, d’inscrit dans une logique de démocratie dans les territoires, du droit du peuple à décider dans quel cadre administratif il veut vivre, s’impliquer, voter. C’est le combat pour une réorganisation de l’ouest de la France dans l’optique d’avoir des régions plus fortes, identifiables tant à l’étranger qu’en leur sein par des citoyens se sentant vraiment y appartenir ce qui est la clé d’un véritable investissement de la population dans leur région. Si les questions d’emploi, de santé, de précarité etc sont évidemment des sujets vitaux, également portés par l’UDB, la réunification n’entre absolument pas en concurrence avec ces luttes, elle n’en est qu’une de plus parmi tant d’autres qui méritent respec0t et prise en compte.

7701

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s