Reconnaître l’extrême-droite quand elle est rampante

antifaAvec cet article, nous inaugurons une nouvelle rubrique sur ce blog. « Se former » est une question plus qu’importante dans une société comme la nôtre de plus en plus complexe et où les informations se multiplient à tort et à travers. Nous ne cachons pas nos idées donc pensons qu’il est intéressant de faire profiter au plus grand nombre nos réflexions ou celles qui nous paraîssent intéressantes.

Pour commencer et vu le contexte sécuritaire ambiant, nous vous proposons de consulter le site du collectif « Anti-fa » de Rennes. Il est tout à fait intéressant.

Pour l’UDBy, le meilleur moyen de lutter au quotidien contre les idées d’extrême-droite, c’est la pédagogie. Défendre l’éducation, expliquer pourquoi la montée du FN ou de tout autre groupe aux idées nauséabondes est certes une « bonne leçon au milieu politique » -comme on l’entend souvent- mais surtout un moyen efficace de se tirer une balle dans le pied. Car en grattant le vernis social et l’apparente banalité de ces groupes ou partis, on trouve des idéologies dont l’histoire nous a appris à nous méfier. Anti-intellectualisme, discours anti-politique et populisme, critique des enseignants, stigmatisation de certaines catégories de personnes considérées comme responsables des maux de la société, augmentation des moyens sécuritaires, surveillance des citoyens pour « leur sécurité », incitation à la dénonciation, utilisation de faits divers dans le but de faire réagir passionnément les individus, banalisation de discours allant à l’encontre des Droits de l’Homme, volonté de rétablissement de la peine de mort, mythification d’une race ou d’une nation censée être un « rampart contre la mondialisation » ou « une réponse à la crise »… tous ces discours méritent un décryptage car malheureusement, ils sont de plus en plus récupérés à la baisse par les partis traditionnels soucieux de ne pas perdre de voix.

Parce que nous ne voulons pas de cette pente glissante, nous préférons emprunter un autre chemin. Sortir des idées préconçues véhiculées par des médias standardisés à des discours simplistes d’1 minute 30 est un premier pas vers la compréhension du monde et de sa diversité. En aucun cas, nous ne légitimons l’usage de la violence. La charte de l’UDB est très claire là-dessus et notamment les articles 6 et 7:

Article 6 : L’UDB condamne toute forme de dégradation de la personne humaine, notamment le racisme, le fascisme et les totalitarismes de toute nature. Elle oeuvre pour l’établissement d’un régime résolument démocratique tant sur le plan individuel que collectif.

Article 7 : L’UDB situe son action politique dans le cadre du débat démocratique, excluant tout recours à des moyens violents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s