Homophobie, ni ici, ni ailleurs !

800px-Homo_Atao.svgLes militants de l’UDB Jeunes Nantes dénoncent l’acte de vandalisme contre le Centre LGBT (Lesbiennes Gay Bi et Trans) dans la nuit du 7 janvier. Cet acte homophobe survient trois semaines après la destruction de la vitrine du centre qui avait déjà été recouverte d’autocollants discriminatoires il y a un an.

Mais dans la métropole nantaise, l’homophobie ne se traduit pas uniquement par des destructions matérielles, en effet, en juin 2010 un couple avait été violemment agressé à la sortie d’une discothèque nantaise. Loin d’être isolé, ce type d’attaque contre les homosexuels s’est régulièrement produit durant les dernières années.

Par ailleurs, fin 2009,  un torrent d’insultes s’était déversé sur le maire de Haute-Goulaine qui avait accepté,  de faire une cérémonie symbolique de mariage pour un couple de lesbiennes pacsées.Une vive polémique s’était crée autour de la simple volonté de citoyennes de pouvoir, ne serait-ce que symboliquement , être « comme les autres ».

Alors que de nombreux pays européens ont légalisé le mariage homosexuel, la France continue de discriminer une catégorie de citoyens qui n’a toujours pas la possibilité de se marier, d’avoir accès au congé parental, d’adopter.

Nous refusons toutes formes d’exclusion et nous engageons pour des droits civils équivalents entre homosexuels et hétérosexuels. Nous jeunes UDB de Nantes réitérons cette volonté et dénonçons tant les actes homophobes d’individus isolés que ceux du gouvernement.

L’UDB Jeunes Nantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s