Jeunes guingampais, n’oubliez pas les urnes !

Les derniers scrutins électoraux ont montré un certain désintérêt des jeunes pour la politique une abstention due au chômage des recherches d’emploi mais en vain, temps partiel, crise du CPE, une baisse du pouvoir d’achat, un oubli dans les programmes électoraux et sur des listes électorales. Aujourd’hui quelle place accorde-t-on aux jeunes en politique ? Quelles sont leurs attentes ? La Bretagne est malheureusement connue pour son taux de suicide, des conduites à risque, un taux de chômage élevés chez les jeunes . Il y a un réel un potentiel : le meilleur taux de réussite aux examens, les prix de créativité et de recherche scientifique, les qualités artistique et musicale reconnues mondialement , les performances sportives, l’identité comme facteur d’ attractivité .

 J’ai 24 ans, je suis militant dans un parti politique breton, de gauche et écologique depuis l’âge de 20 ans . Aujourd’hui je concrétise mon engagement car je suis candidat à la mairie de Guingamp, oui j’y crois ! Je me présente sur la seule liste qui accorde de la place à plusieurs jeunes et même des très jeunes, je suis effectivement le benjamin de 24 ans depuis quelques jours situé en quatorzième place de la liste d’ Annie le Houerou.

 Même si on ne cesse de répéter que les élections municipales ne sont pas des scrutins nationaux ; ayant fait le tour des quartiers de Guingamp avec Annie Le Houérou et mes colistier, les principales contraintes des jeunes sont : le « pouvoir d’achat » (deux mots utilisés voire usés durant la campagne des présidentielles par Nicolas Sarkozy) le logement, et les moyens de déplacement…. les jeunes et pas seulement les plus aisés des quartiers nous le disent :« donnez nous du taf ! »

 Ces réactions montrent bien l’importance de ce scrutin municipal, premier échelon de la démocratie, échelon dans lequel on peut s’exprimer directement .C’est pour cela que dans le programme de la liste de la gauche diverse et unie menuée par Annie Le Houerou, il est prévu de mettre en place des conseils des enfants et d’inciter la Communauté de commune à en faire de même pour la jeunesse en général.

 Oui jeunesse guingampaise : le vote à gauche est utile, Oui il y a un avenir pour la jeunesse ! Votez pour la liste d’Annie Le Houerou, candidate de la gauche unie pour les élections municipales.

Par ce que « Rien n’est impossible à la jeunesse » (Socrate)

Partageons notre avenir, war-raok (en avant) !

GR

Paru dans l’écho de l’Armor et de l’Argoat – N° 3073 – Semaine du 6 au 12 mars 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s